top of page
  • Photo du rédacteurLisa

Faire ta propre crème hydratante, ça te tente?

Dernière mise à jour : 29 juin 2022



La confection d’une crème hydratante, c’est assurément de la science. Mais de la science pas SI compliquée que ça. Moi qui n’étais pas très intéressée par cette matière au secondaire, je peux te garantir que maintenant, j’en mange!

Je trouve ça absolument fascinant. Il y a un dicton en science qui dit : rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Je me souviens de mon enseignante au secondaire qui le répétait souvent. Je ne comprenais pas trop ce qu’elle voulait dire. Madame Caroline, sachez que je comprends tout à fait aujourd’hui.


Qui peut faire une crème? Toi!


Oui oui, toi! Tu peux le faire. Pas besoin d’un BAC en chimie ou d’avoir un doctorat en sciences. Si tu peux suivre une recette de Ricardo, tu peux faire une crème hydratante… dans le confort de ta cuisine!

Alors, comment on fabrique ça une crème pour le corps ou pour le visage? Peu importe le type de crème, le principe est le même et il est assez simple. Si je vulgarise, il s’agit tout simplement de mélanger de l’eau avec de l’huile. Fin.



Bon, en réalité c’est un peu plus compliqué que ça. Je te mets au défi : dans un bol, mets de l’eau et de l’huile, et mélange. Résultat? Rien pantoute. Leurs molécules de l’eau et de l’huile ne peuvent pas s’émulsionner. Ça prend absolument un émulsifiant pour mélanger les deux phases. On réessaie?

Mets dans ton bol de l’eau, de l’huile et un émulsifiant et brasse, brasse et brasse encore. Qu’est-ce qu’il se passe? Pas grand-chose, ou une légère boue. Je t’explique ici le procédé pour fabriquer de la crème pour le corps, le visage, les pieds et même les mains. Celle que tu as envie d’essayer.


1ère phase : La phase aqueuse


La phase aqueuse peut être composée uniquement d’eau (bouillie préalablement puis refroidie), mais également d’hydrolat de fleurs de ton choix et d’un conservateur si tu veux garder ta crème plus longtemps et à température pièce.

(C’est possible d’omettre le conservateur, mais je conseille de conserver la crème au réfrigérateur; elle ne se conservera pas très longtemps, environ 1 à 2 mois.)


Voici quelques exemples de phase aqueuse que tu peux ajouter, mais il y a tout un éventail possible :

- Hydrolat de rose- - Astringent et tenseur, pour prévenir et lutter contre les signes du vieillissement cutané. Il purifie, rafraîchit et adoucit la peau.

- Hydrolat de bleuet (centaurée) – L’eau florale de bleuet est le soin par excellence pour les yeux fatigués et gonflés. Apaisante, décongestionnante et tonifiante.

- Hydrolat d’hamamélis Peaux sensibles sujettes aux rougeurs. Astringente, tonique et purifiante.

- Hydrolat fleur d’oranger (Citrus aurantium (orange blossom) flower water) : Propriétés tonifiantes, revitalisantes et apaisantes pour la peau et il est apprécié pour préparer des soins pour les peaux sèches

- Hydrolat de lavande (Lavandula angustifolia flower water) : rafraichissante, apaisante, utilisé pour les peaux délicates, tiraillées ou inconfortables. Astringent et purifiant.

- Eau d’aloès : Apporte à la peau les vitamines et oligo-éléments essentiels et stimule la réparation de la peau. Hydratant, nutritif, purifiant et régénérant.


2e phase : La phase huileuse


La phase huileuse quant à elle peut être composée d’huile végétale et/ou de beurre végétal à ton goût et à tes besoins. Je dis végétal, car c’est ce que j’utilise, mais si tu as envie de prendre du lard ou de la lanoline ou même une huile minérale, c’est à ton goût. On y rajoute également un émulsifiant afin de faire « fusionner » les molécules des deux phases.

-Huile de tournesol : nourrissante, riche en vitamine E et K, adoucissante et apaisante cutanée

- Huile de caméline : antiride, antioxydante, anti-âge, nourrissante, anti-dessèchement, régénérant, réparatrice (corps et cheveux), émolliente, adoucissante et apaisante, anti-inflammatoire, cicatrisante cutanée

-Huile de jojoba : Sébo régulatrice (régule la production de sébum), régulatrice du PH de la peau, protectrice, nourrissante et anti-déshydratante (relance la production de collagène), cicatrisante, régénérante, réparatrice cutanée, fortifiante du cuir chevelu et des cheveux, émolliente

-Huile d’avocat : émolliente, antioxydante, nourrissante, régénérante, réparatrice cutanée, adoucissante et apaisante cutanée, pénétrante

- Beurre de karité : hydratant et assouplissant de la peau.

- Beurre de cacao : Il est protecteur cutané, nourrissant, adoucissant et assouplissant.


Je pourrais t’énumérer toutes les huiles végétales possibles à mettre dans une crème, mais il y a tellement de choix! Je t’invite à regarder ici pour connaitre certaines propriétés des huiles et beurres végétaux que tu peux utiliser. Encore une fois, tout dépend de ton type de peau et de ce que tu recherches.


Comment on fait maintenant ?



Préparation :

1. Dans un bol, dilue le conservateur (si tu en as) dans ta phase aqueuse

2. Dans un autre bol, verse la phase huileuse et l’émulsifiant

3. Chauffe au bain-marie doucement les deux bols jusqu’à une température entre 55 et 70 degrés Celsius

4. Lorsque les deux phases ont la même température, verse la phase aqueuse dans la phase huileuse et fouette jusqu’à l’obtention d’une crème (j’utilise un pied mélangeur pour le faire, l’émulsion se fait plus rapidement, mais la technique avec un fouet fonctionne tout aussi bien)

5. C’est à cette étape que tu peux rajouter des huiles essentielles (facultatif)

6. Laisse refroidir la crème jusqu’à la température pièce (un bain-marie de glace est une belle idée pour accélérer le refroidissement) et embouteille.


Félicitations, tu as fait de la crème! Et en plus, c’est tellement agréable à faire. Est-ce que, tout comme moi, tu vas te mettre à apprécier la science?

Ta peau te protège à temps plein. Donne-lui ce qu’il y a de mieux 😊

À ton tour de créer ta propre recette de crème de jour (ma partie préférée, j’en parle dans un autre article).



Comments


bottom of page